19568 VUES
19568
De nouvelles révélations dans le dossier des deux Québécoises détenues en Australie

De nouvelles révélations dans le dossier des deux Québécoises détenues en Australie

39
PARTAGES
/ /

Nous connaissons tous l'histoire des deux Québécoises Isabelle Lagacé et Mélina Roberge, emprisonnées en Australie depuis août dernier sous des motifs d'accusation de plusieurs dizaines de kilos de cocaïne et en attente de leur procès. Elles étaient accompagnées d'un homme dans la soixantaine, André Tamine, un personnage qui demeure encore très mystérieux dans cette histoire.

Le Journal de Montréal soulignait aujourd'hui que plusieurs questions demeurent sans réponse, plus particulièrement celle-ci : est-ce que l'une des deux jeunes filles, Isabelle Lagacé en l'occurrence, aurait tenté d'entraîner son ami dans cette histoire fallacieuse sans l'avoir prévenue au sujet des kilos de cocaïne? 

C'est la question que beaucoup de gens se posent, étant donné qu'Isabelle Lagacé a plaidé coupable en décembre dernier et que Mélina Roberge, en larmes devant le juge, a plaidé l'ignorance.

Une autre question qu'on se pose, c'est : Isabelle Lagacé tenterait-elle de sauver son amie Mélina Roberge? Car les deux auraient eu l'occasion de se parler depuis qu'elles sont toutes les deux en prison.


Mais plusieurs autres questions demeurent encore en suspens. Notamment le cas d'André Tamine, que nul ne connaît, et qui semble rester à l'arrière-plan dans cette histoire. 

Toujours est-il que ce fameux Tamine aurait réservé sa croisière en même temps que Lagacé, tandis que Roberge aurait réservé son voyage une journée plus tard, en compagnie d'un homme n'ayant rien à voir avec le réseau criminel. La théorie selon laquelle Lagacé tenterait de sauver Roberge aurait donc du sens.

En effet, pourquoi Isabelle Lagacé prendrait-elle tout le blâme sur elle-même?

Néanmoins, cette dernière n'a pas pour autant collaboré pour autant avec les autorités australiennes.

La preuve, quand ceux-ci ont voulu avoir le mot de passe de son BlackBerry, un téléphone qui serait impossible à décoder, elle leur a répondu : «Vous n’aurez pas ça».

Toutefois, le procureur de la Couronne, Me Lincoln Crowley, semble convaincu que les deux jeunes femmes «faisaient partie intégrante de cet entrepôt de drogue flottante».

Lagacé recevra sa sentence en 2017, tandis que Roberge et Tamine subiront un procès pour prouver leur innocence.

  Partager sur Facebook