Lifestyle : 9 signes que t'as grandi à la campagne

9 signes que t'as grandi à la campagne

On a tous une amie comme ça!

Publié le par dans Lifestyle
Partager sur Facebook
56 56 Partages

Moi j'ai grandi dans le coin de Pointe-aux-Trembles, pis j'considère que c'est pas mal la campagne dans ce boute là. Surtout depuis que ce quartier a été désigné comme un désert alimentaire tant c'est loin de tout! Pour ceux qui savent pas c'est où, c'est dans l'est complètement sur l'île de Montréal. Et oui t'as bien lu, c'est sur l'île, même si t'as plus l'air d'être à la campagne qu'à Montréal. J'ai beau vivre là, j'ai toujours passé la majorité de mon temps à la campagne pour aller faire de l'équitation. 

Faque au fond, j'ai ben plus l'impression d'avoir grandi à la campagne qu'en ville. Pis y'a rien de mal à ça, mais j'me sens pas mal différente de ceux qui sont habitués à la grande ville. Voici pour vous, individus qui sentent qu'ils appartiennent plus à campagne qu'à la ville, 9 signes que t'as grandi à la campagne. 

1. Marcher seule dans la rue la nuit, jamais! 

Dans le centre ville, tu peux ben parce qu'il y a toujours du monde. Mais quand t'es seule au monde dans rue à la noirceur, c'est pas ben ben rassurant à mon avis.

2. Tu tripes pas ben ben sur les transports en commun.

Juste parce que t'es habitué à te promener en auto. Vue que les bus d'la ville passent aux 6h dans ton bout de champs. Si tu y avais été habitué, t'aurais sans doute ben aimé.  

3. Tu juges ceux qui chiales que ça leur prend 30 minutes se rendre au centre ville.

S'pas que ça me prend 30 minutes me rendre à la station de métro la plus éloignée de la ligne verte, mais st'un peu ça. 

4. Tu dévisages aussi ceux qui trouvent qui passent trop de temps dans leur voiture.

Si t'as grandi à la campagne, toi tu sais c'est quoi vivre dans ta voiture. T'es pogné dans le trafic à longueur de journée, pis t'es à plus de 30 minutes de tout ce qui est intéressant. 

5. T'as un sens de l'orientation un peu plus développé.

T'as pas eu l'choix si tu voulais faire quelque chose de ta peau. 

6. Si t'as vraiment grandi à la campagne, t'as pas ben ben peur de te salir.

Parce que tu sais vraiment c'est quoi être sale pour vrai. 

7. Tu sens même pu les odeurs un peu spéciales de la campagne.

Ton nez est tellement rendue habitué que tu ne les sens même plus. 

8. T'as jamais marché pour aller faire l'épicerie. 

Parce que ça allait te prendre toute la journée, pis que t'as crème glacée aurait pu été ben ben glacée rendu chez vous. 

9. T'es pas ben ben à l'aise dans une foule. 

À campagne, t'as été habitué à te promener d'un magasin à l'autre sans vraiment croiser de gens. Pis quand tu te rends plus dans la ville de Montréal, tu te sens pas super bien quand les gens pètent ta bulle. 

Partager sur Facebook
56 56 Partages

Crédit Photo: Kar Tr