Lifestyle : À la meilleure amie que je ne vois pas tous les jours, rien ne changera entre nous, peu importe la distance.

À la meilleure amie que je ne vois pas tous les jours, rien ne changera entre nous, peu importe la distance.

Je m'ennuie des soirs où l'on mangeait de la crème glacée directement dans le carton ou qu'on regardait le film Coyote Ugly en VHS

Publié le par Clo dans Lifestyle
Partager sur Facebook
1,925 1.9k Partages

Il y a une photo de nous sur ma commode. Tu es en train de rire. Ta tête est retournée. Tes cheveux volent dans le vent. 

Je me tiens à côté de toi, mon bras sur épaule, souriant à la caméra, une paire de lunettes de soleil surdimensionnées qui cache tout mon visage. 

Dans ce temps-là, tout était facile. 

Nous n’avions pas de rêves compliqués. 

Nous n’avions pas d’histoire de gars compliqués.

Nous étions enracinés dans la même ville, la même école. 

Nous ne comprenions pas encore le luxe des après-midi d’été paresseux à manger des collations et à regarder le coucher du soleil.

Nous ne savions pas combien il était difficile d’être si éloigné.

Je ne te l’ai pas dit, mais chaque fois que je regarde cette photo, mon coeur me fait mal.

Je m’ennuie de nous deux. 

De cette époque où je pouvais marcher sur la pointe des pieds dans le salon jusqu’à la porte de ta chambre. 

Quand je pouvais traverser la rue et m’asseoir à ta porte de maison. 

Quand tu venais me chercher à travers la ville pour aller prendre un café.

Ou quand on passait la journée à trainer au magasin en parlant de garçons.

Je m’ennuie des soirs où l’on mangeait de la crème glacée directement dans le carton

Ou qu’on regardait le film Coyote Ugly en VHS

Honnêtement, je ferais n’importe quoi pour t’avoir ici, en ce moment, pour rire en regardant des émissions stupides

Pour regarder des gars avec toi sur Tinder en sirotant des bières sur mon patio, en regardant les oiseaux chanter.

Et parfois, ça me brise le cœur lorsque vous m’appelez en pleurant et que je ne peux que te rassurer par téléphone. 

Que lorsque j’ai besoin d’une épaule, tout ce que je peux avoir est une messagerie vocale. 

Je déteste que nous ne vivions pas à une distance de marche 

Que nous ne pouvons pas tomber si facilement dans les bras de l’autre. 

Je déteste que nous vivions dans des endroits différents et que nous devions nous contenter d’un amour éloigné.

Je déteste de ne pas pouvoir te voir tous les jours

Mais peu importe la distance, les jours et les heures qui nous séparent, tu n’es jamais loin de moi.

Peu importe la distance ou le temps qui nous séparent, nous ne cesserons jamais d’être amies.

Je t’aime. 

Et cela signifie plus que la distance entre nous. 

Parce que l’amitié. La vraie. Ne dépends pas de la distance.

Partager sur Facebook
1,925 1.9k Partages

Source: thoughtcatalog · Crédit Photo: fotolia