Lifestyle : D'autres amendes complètement ridicules données pendant la tempête!

D'autres amendes complètement ridicules données pendant la tempête!

218$ d'amende, vraiment absurde !

Publié le par QC Lifestyle dans Lifestyle
Partager sur Facebook
246 246 Partages

Les conséquence de la tempête du siècle n'en finissent plus! Cette fois-ci, ce sont les citoyens pris au piège sur l'autoroute qui doivent payer 218$ pour récupérer leurs véhicules! Effectivement, forcé d'abandonner leurs voitures en pleine tempête, celles-ci ont été remorqué et doivent être récupéré à la fourrière, comme le veut la loi habituelle. 

James O'Ferrell a été secouru de son véhicule à 4h du matin, après avoir passé plusieurs heures coincé à l'intérieur de l'habitacle de sa voiture. C'est un autre citoyen qui a pu se faufiler à travers les véhicules et aider celui qui déplore l'amende qu'on lui a servit: «La facture, c'est ce qu'il y a de plus frustrant dans tout ça. C'est prendre les gens en otage. C'est pas de ma faute si je suis resté coincé, je ne contrôle pas la nature». 

Hier soir, on recensait plus de 300 véhicules pris sur la 10 entre la 20 et la 40, sans compter l'énorme carambolage sur la 13. Tous ceux n'ayant pas réussie à sortir eux-même leurs véhicules de la neige auront cette mauvaise surprise. 

Du côté de M. O'Ferrel, il a passé 9 heures à attendre que ça débloque dans sa voiture: «J'économisais du gaz, je gérais la batterie, je bougeais pour me réchauffer». C'est aux petites heures du matin qu'il aura finalement quitté l'autoroute grâce à l'intervention d'un autre automobiliste qui, de son côté, avait encore assez d'essence pour se déplacer. 

À aucun moment de la soirée ou de la nuit, M. O'Ferrell n'a parlé à un policier ou à d'autres intervenants des services d'urgence. Il attendait, espérant que les secours arriveraient tôt ou tard. Le bon samaritain qui l'a aidé a pu le reconduire dans un centre communautaire de Lachine, lieu de résidence de M. O'Ferrell. Ayant dû laissé son véhicule derrière lui, celui-ci s'est fait remorqué et il doit maintenant acquitter les 218$ de frais pour récupérer sa voiture. 

L'homme de 31 ans en rajoute: «Ç’a été beaucoup trop long, j'étais inquiet. Tu te dis toujours que l'aide va finir par arrivée, mais dans mon cas, elle n’est jamais venue finalement. Je n’ai pas dormi de la nuit et j'ai perdu une journée de travail aujourd'hui». 

Cette amende est définitivement la goutte qui fait déborder le vase pour cet homme. Seule consolation, il n'est pas le seul dans cette situation. Cette amende peut potentiellement être contesté, mais les frais doivent d'abord être acquitté si ces citoyens pris au piège veulent récupérer leurs voitures. 

Partager sur Facebook
246 246 Partages